[Toulouse] Centre Social Autogéré, par le CREA

Pièce jointe : Centre Social Autogéré (CSA) – Projet social

L’avenir est entre nos mains…

Face à l’extension continue de la misère économique, sociale et politique et au désengagement des États, les peuples découvrent qu’ils doivent se débrouiller par eux-mêmes et se donner la main.

Les centres sociaux autogérés émergent comme une nécessité : nous avons besoin de lieux libres et gratuits pour nous loger, nous organiser, inventer des modes de vie égalitaires et poser les bases d’une émancipation collective.

D’autre part, dans les pays dominants, la spéculation et la privatisation laissent vides et inutilisés de plus en plus de bâtiments. Nous, le Collectif pour la Réquisition, l’Entraide et l’Autogestion (CREA), avons réquisitionné un immeuble appartenant au ministère de la cohésion et des solidarités (sic !), abandonné depuis 2 ans et situé 70, allée des Demoiselles à Toulouse.

Avec l’aide des habitants du quartier, de travailleurs sociaux en lutte, de militants et de passants, nous l’avons réaménagé pour qu’il puisse accueillir des familles à la rue, les membres du collectif et toutes sortes d’activités libres et gratuites en direction du quartier et de la ville.

Nous y vivons désormais à près d’une quarantaine, de tous les âges et toutes les régions du monde. Nous accueillons une dizaine d’associations, d’ateliers et de collectifs, sans rien coûter à personne car nous ne demandons aucune subvention.

Nous y inventons, ensemble, un petit bout d’une autre société, basée sur la mise en commun, le partage, l’entraide et la solidarité.

Lire la suite

Lettre ouverte envoyée par les élus et les associations à Monsieur le Préfet de Maine-et-Loire et Monsieur le Préfet de Région

Pièce jointe : Lettre ouverte à Monsieur le Préfet de Maine-et-Loire et Monsieur le Préfet de Région

Angers, le 21 octobre 2011, nous, élus, bénévoles et responsables associatifs, acteurs de la solidarité, aides alimentaires, insertion, hébergement d’urgence d’Angers et l’Agglomération d’Angers souhaitons alerter sur la situation de tous les dispositifs suite à l’arrivée ininterrompue d’hommes, femmes, d’enfants en demande d’asile.

La crise sociale et économique qui perdure voit aussi augmenter le public de sans domicile fixe et d’errants. Cette situation crée aujourd’hui un déséquilibre flagrant préjudiciable à tous les publics et à notre territoire.

Angers et l’Agglomération angevine sont fières du réseau de solidarité qui existe. Mais aujourd’hui nous avons tous atteint les limites de notre travail du fait de la concentration des réponses sur notre territoire.

C’est parce que nous voulons accueillir dignement que nous réaffirmons la nécessité de lier hébergement et accompagnement social et de disposer des moyens nécessaires.

Nous demandons solennellement que la solidarité départementale, régionale et nationale puisse prendre la relève afin de ne pas créer sur Angers une situation explosive.

Élus signataires :

  • Jean-Claude ANTONINI (Président d’Angers Loire Métropole, Président du CCAS d’Angers et Maire d’Angers)
  • Daniel RAOUL (Sénateur de Maine-et-Loire)
  • Marc GOUA (Maire de Trélazé)
  • Bernard WITASSE (Maire de Montreuil-Juigné)