Courrier de l’Ouest – Squat de la rue Audusson, les riverains veulent « dormir en paix' »

Tout d’abord, le concert commença dès 21h, avec déjà 1 heure de retard. Ensuite, la « bagarre » s’étala de 22h30 à 23h avec, pour conclure, l’intervention de la police nationale à l’extérieur du Refuge.

Seulement 2 personnes étaient impliqué dans cette « bagarre » : 1 habitant du Refuge et 1 visiteur. Aucune interpellation.

Dans cet article, nous apprenons que nos voisins d’en face « ont écrit une première fois aux autorités (maire, préfet, Conseil général) le 5 janvier« . Pour finir cet pitoyable article, on peut apprendre que « on a même fait venir la police pour expulser les mauvais coucheurs« . Le 1er janvier 2012, la seule fois où un habitant du Refuge appela la police afin d’éviter qu’un conflit ne dégénère, la réponse fut direct : « Nous n’intervenons pas là-bas. Démmerdez-vous !« .

Heureusement que d’autres journalistes se sont intéressés à notre situation, à la réalité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s