Report de l’expulsion…

Lundi 6 février, pas d’expulsion. Calme plat. Dans la soirée, on apprend que l’huissier de justice passe le lendemain accompagné de 2 fonctionnaires de police, en uniforme.

Mardi 7 février, en début de matinée, après avoir frappé à la porte seulement quelques coups, le serrurier qui accompagne l’huissier (et une petite dizaine de flics) ouvre notre porte. Lire la suite

Courrier de l’Ouest – Rififi entre soutiens des squatteurs