[Angers] Ainsi Squattent-ils


Le lundi 14 novembre, dans la soirée, suite à l’interdiction faite par la police nationale aux demandeurs d’asile de dormir à la gare Saint Laud, l’association Droit Au Logement (DAL49) réquisitionne, dans l’urgence, l’ancienne école désaffectée de Notre Dame de l’Esvière.

Lire la suite

Publicités

Communiqué de presse de Monseigneur Emmanuel DELMAS (évêque d’Angers)

Pièce jointe (pdf) : Communiqué de presse de Monseigneur Emmanuel DELMAS (évêque d’Angers)

Dans la soirée du lundi 15 novembre, suite à l’intervention des forces de l’ordre auprès des demandeurs d’asile qui étaient à la gare, ceux-ci se sont retrouvés installés dans un lieu loué par l’association IFF Europe rue de l’Esvière, près de l’évêché.

Suite à cet événement, l’évêque a rencontré les responsables de l’association IFF Europe ainsi que le directeur du Secours Catholique. De cela, ressortent les convictions suivantes :

  • L’Église catholique est attachée au droit d’asile, qu’elle défend sans transiger depuis des années. De nombreux chrétiens sont engagés au quotidien dans l’accueil des migrants, à Cholet, Saumur, Angers notamment, au sein d’associations chrétiennes ou non. Cet engagement traduit la fidélité de l’Église à l’une de ses valeurs essentielles : l’accueil de l’étranger et bien évidemment des demandeurs d’asile.
  • Nous ne pouvons cautionner des solutions d’hébergement dans des lieux impropres, obligeant les personnes à vivre dans une grande promiscuité. Nous ne pouvons qu’approuver des solutions concertées avec les responsables politiques qui ont mission de veiller à la sécurité des personnes et des biens.

Dans cet esprit, avec le Secours Catholique et le Président de l’association IFF Europe, l’évêque d’Angers a souhaité rencontrer Monsieur le Préfet parce que cet événement révèle une situation où l’Église se sait concernée et qu’il importe de rechercher des solutions respectueuses de la loi et des personnes.

Le délégué épiscopal à la communication
du diocèse d’Angers
Marc LEVASSEUR